AU MONFORT : INFINITA FAMILIE FLÖZ

inifitia 1 Du jeu des ombres et des masques

 

 

INFINITA est une pièce sur les premiers et les derniers instants au jeu de la vie et de la mort.

La vie, où adviennent de grands miracles: La première entrée en scène sur le plateau du monde, les premiers pas hardis ainsi que la première chute téméraire.

Une pièce de théâtre portée par le talent de quatre acteurs de théâtre de masque, par l‘usage astucieux du théâtre d‘ombres et par une musique superbe. Une histoire sur l‘éphémérité de  la vie, le fait de vieillir et de venir au monde. La vie elle-même y joue le rôle principal, avec sa force créatrice, qui nous fait échouer et triompher.

Contreparties aux actions de dons et mécenat : Les limites

Les dons et versements sous forme de mécénat représentent des sources de financement en progression au sein des entreprises culturelles. Il est tentant pour les donateurs d’obtenir des contreparties directes ou indirectes. Le principe à respecter est l’absence totale de contrepartie pour tout versement de dons ou mécénats. Néanmoins certaines mesures d’assouplissement de cette règle sont prévues. Par ailleurs, des pratiques sont également rencontrées et expliquées dans cet article.

Contreparties aux versements effectués par des particuliers

Les versements ne doivent pas comporter de contrepartie directe ou indirecte pour l’entreprise donatrice, ce qui ne fait pas obstacle aux points suivants :

Contrepartie symboliques ou de faible valeur

Les versements n’ouvrent en principe droit à réduction d’impôt que s’ils sont consentis sans contrepartie au profit du donateur. Toutefois, les cotisations et les dons versés à une association peuvent être prises en compte lorsque leur versement ne procure à l’adhérent ou au donateur qu’un avantage statutaire (droit de vote, éligibilité…) ou symbolique (distinction honorifique…) ou encore qu’une contrepartie matérielle de 65 € maximum ou 25% du montant du don ou de la cotisation.

La loi sur la sécurisation de l’emploi : ce qui change pour vous

manifestationDispositif de lutte contre la précarité

 

3 dispositions sont instaurées :

- la modulation des cotisations Pôle Emploi

A compter du 1er juillet 2013, les cotisations patronales sont augmentées sur les CDD de courte durée. Pour les CDD de moins de 1 mois la cotisation patronale est augmentée de 3 points s’établissant à 7%. Pour les contrats de moins de 3 mois et de plus d’1 mois le taux passe à 5,5% soit une augmentation de 1,5 points.

 Pour les secteurs Culturels, artistiques :

Carlotta Clerici présente sa nouvelle pièce C’est pas la fin du monde

envol-Comment peut-on continuer à vivre normalement

dans un monde qui s’effondre ? C’est fou…

-Je ne sais pas. Je t’aime. C’est tout.

-Ça nous avance beaucoup.

-Peut-être plus que tu ne le penses.

C’est pas la fin du monde est une comédie,

Avez-vous entendu parler du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) ?

 

 Afin de compenser les hausses de taux de TVA, le gouvernement a adopté dans le cadre de son séminaire du 6 novembre dernier le principe du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et introduit par amendement dans le projet de loi des finances 2013.

Est-vous concernés ?

Ce crédit d’impôt concerne toutes les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel ainsi que les entreprises bénéficiant d’allégements temporaires fonction de certaines zones géographiques.

 Malgré le fait que cela ne soit pas mentionné, il semblerait étonnant que les structures associatives soumises à l’impôt sur les sociétés ne puissent bénéficier du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

 Compte tenu du mode de calcul, les entreprises concernées sont celles employant au moins un salarié à compter du 1er janvier 2013.

Quel est l’avantage fiscal de cette nouvelle niche à grande envergure ?

Comment calculer votre CICE prévisionnel ?

 

Le Ministere de l’economie lance un nouveau site internet pour calculer le crédit d’impôt Compétitivité : www.ma-competitivite.gouv.fr

le Gouvernement a présenté le 6 novembre 2012 dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, le crédit d’impôt en faveur de la compétitivité et l’emploi (CICE) qui a été finalement adopté et publié au Journal Officiel le 30 décembre 2012.

Le calcul est assez simple, mais pour aider les sociétés à calculer le montant du crédit d’impôt auquel elles pourront prétendre en 2014 sur la base des chiffre de l’année 2013, Bercy a mis en ligne, le 7 janvier 2013,un nouveau site internet, www.ma-competitivite.gouv.fr

Associations fiscalisées et entreprises : quels changements pour 2013 ?

Avez-vous entendu parler du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) ?

Afin de compenser les hausses de taux de TVA, le gouvernement a adopté dans le cadre de son séminaire du 6 novembre dernier le principe du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et introduit par amendement dans le projet de loi des finances 2013.

Êtes-vous concernés ?

Ce crédit d’impôt concerne toutes les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel ainsi que les entreprises bénéficiant d’allégements temporaires fonction de certaines zones géographiques.