Sœurs de Wajdi Mouawad au Théatre national de Chaillot

Salle Jean Vilar Durée 2h10 sans entracte   Du 9 au 18 avril 2015

SOEURS

Comme on rassemble les pièces éparses d’un puzzle pour reconstituer une image énigmatique, Wajdi Mouawad pose, dans cette nouvelle création, la question de l’identité et du positionnement vis-à-vis de ses origines. Ce spectacle polyphonique, interprété par Annick Bergeron, s’inscrit comme deuxième opus d’un cycle d’écriture commencé en 2008 avec Seuls.

 

La famille est au coeur de la tragédie grecque. Elle est aussi le centre remuant du théâtre de Wajdi Mouawad, de cette œuvre écartelée entre le Liban des origines et le Canada où ses parents émigrèrent quand il était encore adolescent. Il y a quelques années, en mettant en scène Seuls, spectacle conçu pour un seul acteur et interprété par lui-même, Wajdi Mouawad rompait, en apparence, avec le cycle familial de ses pièces précédentes.

Comme l’indique le titre, le jeu se déroule désormais « seul ». L’enjeu relève alors d’un positionnement différent face à une histoire personnelle qui, par le biais de la fiction, irrigue son théâtre depuis le début. Cette nouvelle démarche se prolonge aujourd’hui avec Sœurs, dernière création du dramaturge interprétée par la comédienne Annick Bergeron. De fait, à propos de ces deux pièces, Wajdi Mouawad parle d’un « cycle domestique ». Seuls, symbole du fils, ouvre la voie à Sœurs, en attendant de futures créations issues de la même veine. On notera que ces spectacles en solo portent des titres au pluriel. Façon de signaler leur universalité, mais aussi leur polyphonie d’écritures, tel un puzzle associant montage sonore, images, objets divers… Comme une figure mystérieuse que l’on reconstituerait avec des matériaux éparpillés dont le premier élément serait, dans le cas de Soeurs, la rencontre dans une chambre d’hôtel entre une jeune femme et un agent d’assurances… / Hugues le Tanneur

 

« Au volant de sa Ford Taurus, écoutant Je ne suis qu’une chanson de Ginette Reno, Geneviève Bergeron pleure ; peut-être parce que les mots, si puissamment portés par la voix de la grande diva québécoise la renvoient à ce qu’elle ressent, là, sous la tempête de la décennie. Roulant à 25 km/h sur le trajet Montréal-Ottawa, elle voit défiler ses manques. Elle, l’avocate brillante qui a voué sa carrière à la résolution des grands conflits, est incapable de nommer le moindre de ses désirs. Sa jeunesse est passée. Elle le comprend là. Mais Geneviève ne sait pas encore combien sa coupe est pleine… Elle n’a aucun moyen de deviner que la goutte dérisoire qui renversera son vase l’attend, patiemment, dans la chambre 2121 du palace d’Ottawa. » Wajdi Mouawad

Texte et mise en scène Wajdi Mouawad
Inspiré par Annick Bergeron et Nayla Mouawad
Dramaturgie Charlotte Farcet
Assistance à la mise en scène et suivi artistique en tournée Alain Roy
Scénographie et dessins Emmanuel Clolus
Lumières Éric Champoux assisté de Éric Le Brec’h
Conception et réalisation vidéo Dominique Daviet et Wajdi Mouawad
Conception et régie costumes Emmanuelle Thomas
Direction musicale Christelle Franca
Composition David Drury
Réalisation sonore Michel Maurer
Maquillages Angelo Barsetti
Avec Annick Bergeron

 

JEU 9, VEN 10, SAM 11, MAR 14, MER 15, JEU 16, VEN 17  à 21h
DIM 12 à 14h30     SAM 18 15h

 

Production Au Carré de l’Hypoténuse (France), Abé Carré Cé Carré (Québec),
compagnies de création
Coproduction Le Grand T, scène conventionnée Loire-Atlantique – Nantes / Théâtre National de Chaillot / Théâtre de l’Archipel, scène nationale de Perpignan /
Le Quartz, scène nationale de Brest
Avec le soutien de L’Athanor et de la ville de Guérande
Avec le soutien de la Délégation générale du Québec à Paris
En partenariat avec France Culture

 

 

En savoir plus sur Stéphane Gros

Depuis plus de 15 ans, Stéphane est un expert comptable au services des professionnels de l’art et de la culture. Il vous fait partager son goût pour ces activités et ses connaissances des problématiques de gestion, de fiscalité et de ressources humaines, qui s’avèrent, dans ce secteur, parfois très complexes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 8 = soixante-dix deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>