CLC_art.artiste-amateur_IMAGE

Un artiste peut-il faire don de son temps et de son art ?

En d’autres termes, un artiste peut-il être une artiste bénévole ? Un spectacle d’artistes bénévoles est parfaitement autorisé et est très courant dans le cadre d’associations artistiques et culturelles dans Lire la suite »

Abstract multimedia background made by different images bent.

Retour sur Motion Plus Design PARIS 2018

Kook Ewo et Ronan Guitton sont les fondateurs Motion Plus Design. Kook, avec sa société« The French Title »réalise des séquences de génériques pour le cinéma et la télévision. Ronan est Lire la suite »

kroum3

KROUM AU THEATRE GERARD PHILIPE

  DE Hanokh Levin MISE EN SCÈNE Jean Bellorini Avec la troupe du Théâtre Alexandrinski (Saint-Pétersbourg) TOUGATI : Kroum, je veux guérir, je veux guérir ! Ce que j’ai Lire la suite »

visuel_heritier_village

L’Héritier de village, Comédie mise en scène par Sandrine Anglade

L’Héritier de village De Sandrine Anglade Comédie en un acte de Marivaux  6 comédiens et 2 guitaristes su scène Tout public Fable-farce sur l’argent roi : Ils se croient riches. On Lire la suite »

470x285_carte_blanche

Encore quelques jours pour profiter de SURESNES CITES DANSE !

DU 6 janvier au 5 février 2017 à SURESNES VOIR LA VIDÉO Street Dance Club Chorégraphie Andrew Skeels Musique Antoine Hervé La dance club des années 30 a été un véritable remède à la Lire la suite »

Congés Spectacles : le Grand déballage !

Fotolia_42774994_XS SALAIRESSuite au très commenté rapport de la cour des comptes sur la gestion de la caisse des congés spectacles préconisant la fermeture pure et simple de l’institution, le Gouvernement a répondu.

Rappel des faits :

Carlotta Clerici présente sa nouvelle pièce C’est pas la fin du monde

envol-Comment peut-on continuer à vivre normalement

dans un monde qui s’effondre ? C’est fou…

-Je ne sais pas. Je t’aime. C’est tout.

-Ça nous avance beaucoup.

-Peut-être plus que tu ne le penses.

C’est pas la fin du monde est une comédie,

Une nouvelle ligne sur vos déclarations URSSAF : le CICE

Fotolia_42774994_XS SALAIRESLe Crédit d’impôt Compétitivité Emploi (CICE) fait son entrée sur la déclaration mensuelle ou trimestrielle Urssaf.

 

Le Crédit d’impôt Compétitivité est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2013. Il représente un allégement des charges sociales sur la base d’un crédit d’impôt.

 

Pour pouvoir en bénéficier, l’assiette du Crédit d’impôt Compétitivité doit être portée sur les déclarations URSSAF ainsi que le nombre de salariés concernés. Les rémunérations concernée sont simplement mentionnées sur une ligne créée spécifiquement numéro CTP400 au taux de 0%.

Rappel des modalités du CICE :

Nouvelle création de la Compagine ELTHO Nous ne sommes pas seuls au monde

elthoFiction écrite à partir d’une histoire vraie, et sous les influences de Aimé Césaire, Frantz Fanon et Tobie Nathan

La TVA sur les frais de représentation : un formalise strict à respecter

focus sur le thème de la TVA

La récupération de la TVA mentionnées sur les factures de frais de représentations (déplacements, restaurants, hôtels…), est permise sous réserve du respect d’un formalisme strict, et en particulier en matière d’identification exhaustive du client.

Quelles sont les conditions à respecter :

  •  La dépense doit être faite dans l’intérêt de la structure ;
  • La dépense doit être justifiée par une facture ou tout document respectant le formalise prévu ;
  • L’exigibilité de la TVA chez le fournisseur doit être intervenue.

Le cas particulier des notes de restaurant :

Un point formel est à respecter scrupuleusement. Il s’agit de la mention de l’identification complète de l’entreprise cliente. Il s’agit d’un point réaffirmé par la jurisprudence (notamment Conseil d’Etat 17 avril 2013, 334423).

Attention, la simple mention du nom d’un salarié ne suffit pas à rendre déductible la TVA grevant la note de restaurant. Il est indispensable d’obtenir mention de la raison sociale et l’adresse de l’entreprise qui emploie le salarié

"100% Conseil" (Bleu)

Frais de représentation : Un formalisme allégé pour les factures d’un montant inférieur à 150€ HT :

En résidence au CCN de Créteil La compagnie ADLC

La Compagnie ADLC bénéficie d’un prêt de studio du CCN de Créteil et du Val-de-Marne.

Sens fiction

La question des corps abîmés est au cœur de la relation à l’autre. Comment se définir à partir de ses failles et se repositionner en tant que sujet, alors que l’ère numérique encourage les fantasmes de perfection corporelle.

Comment résister à cette virtualité qui nourrit tous les fantasmes de perfection corporelle virtuelle ? Une chair « sensible » peut elle exister, synthétisées par ces « pixels » ? « Nos désirs trop humains ont-ils un sens ? Nos sens peuvent-ils encore échapper à ces réalités HD ? »

Période de résidence Du 11 au 22 février 2013

Date de représentation  22 février 2013

CHOREGRAPHE : Alexandre de la Caffinière
DIRECTRICE ARTISTIQUE : Julie Plus

photos : Capucine Bailly / Cosmos

HOLD ON ou les « Temps Modernes »

HOLD ON 1 HOLD ON se passe sur une plateforme téléphonique. On suit l’évolution de plusieurs personnages au sein de l’entreprise : parcours croisés, récits elliptiques, scènes flashs, zooms intimistes, autant de séquences donnant à voir, au rythme de cette machine à rendement, la lutte de l’humain face à un système managérial bien huilé. Tout est calculé pour que tout se passe « pour le mieux ».

Les téléopérateurs sont observés, écoutés, notés. Suivre le script à la lettre, se battre pour la prime, accélérer la cadence, améliorer sa note ou tricher pour être bien vu, mais surtout tenir, tenir par tous les moyens. Qu’ils soient managers, téléopérateurs ou directeurs, tous sont pris en tenaille par l’absurdité des nouvelles organisations du travail. Ce processus de standardisation révèle l’individu : sa singularité mais aussi sa capacité à résister.

Avez-vous entendu parler du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) ?

 

 Afin de compenser les hausses de taux de TVA, le gouvernement a adopté dans le cadre de son séminaire du 6 novembre dernier le principe du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et introduit par amendement dans le projet de loi des finances 2013.

Est-vous concernés ?

Ce crédit d’impôt concerne toutes les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel ainsi que les entreprises bénéficiant d’allégements temporaires fonction de certaines zones géographiques.

 Malgré le fait que cela ne soit pas mentionné, il semblerait étonnant que les structures associatives soumises à l’impôt sur les sociétés ne puissent bénéficier du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

 Compte tenu du mode de calcul, les entreprises concernées sont celles employant au moins un salarié à compter du 1er janvier 2013.

Quel est l’avantage fiscal de cette nouvelle niche à grande envergure ?

Comment calculer votre CICE prévisionnel ?

 

Le Ministere de l’economie lance un nouveau site internet pour calculer le crédit d’impôt Compétitivité : www.ma-competitivite.gouv.fr

le Gouvernement a présenté le 6 novembre 2012 dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, le crédit d’impôt en faveur de la compétitivité et l’emploi (CICE) qui a été finalement adopté et publié au Journal Officiel le 30 décembre 2012.

Le calcul est assez simple, mais pour aider les sociétés à calculer le montant du crédit d’impôt auquel elles pourront prétendre en 2014 sur la base des chiffre de l’année 2013, Bercy a mis en ligne, le 7 janvier 2013,un nouveau site internet, www.ma-competitivite.gouv.fr

Associations fiscalisées et entreprises : quels changements pour 2013 ?

Avez-vous entendu parler du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) ?

Afin de compenser les hausses de taux de TVA, le gouvernement a adopté dans le cadre de son séminaire du 6 novembre dernier le principe du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et introduit par amendement dans le projet de loi des finances 2013.

Êtes-vous concernés ?

Ce crédit d’impôt concerne toutes les entreprises imposées d’après leur bénéfice réel ainsi que les entreprises bénéficiant d’allégements temporaires fonction de certaines zones géographiques.