L’Héritier de village, Comédie mise en scène par Sandrine Anglade


c-henry-ch2_2977

L’Héritier de village De Sandrine Anglade

Comédie en un acte de Marivaux 

6 comédiens et 2 guitaristes su scène

Tout public

Fable-farce sur l’argent roi : Ils se croient riches. On les croit riches.

VOIR L’INTERVIEW DE SANDRINE ANGLADE

Le temps dune parenthèse drôle et cynique, des individus que tout oppose socialement tentent de se séduire, inventent une communauté improbable où tout se dilue dans la valeur de l’argent.

Puisant son sujet dans la spéculation qui précéda la faillite de la banque Law en 1720 et contraignit l’État français à vivre d’expédients jusqu’à la Révolution, Marivaux écrit L’Héritier de village en 1725. Blaise, paysan dans un petit village, hérite soudainement d’une somme d’argent considérable. Alors qu’il a tout d’une personne entière et honnête, devenu « nouveau riche », il se croit obligé d’adopter un comportement plein de morgue, d’un ridicule affiché. La noblesse, désargentée, flairant l’argent frais, s’abaisse à un vil jeu de séduction pour récupérer sa part du gâteau. Quant au serviteur Arlequin, il affiche un opportunisme sans faille pour profiter de la situation. Bref, tout ce petit monde se retrouve uni dans la mesquinerie et l’hypocrisie dans l’espoir d’un éventuel profit. Mais, l’argent se moquant des vivants comme des morts, la fortune de l’héritage finit par s’envoler. La mise en scène rythmée de Sandrine Anglade s’attache à rendre toute sa force corrosive et drôle à la pièce de Marivaux. Dans cette farce virtuelle où l’argent est roi, six coméd

iens et deux guitaristes complices enchaînent allègrement comportements décalés, séductions déplacées, mélange pittoresque des expressions… Une comédie de la déraison où tous, paysans et nobles, riches et pauvres, réalisent enfin qu’ils ne sont qu’une valeur marchande.

Heritier

c-henry-ch2_2939

 

 

 

 

 

Q’EN EST-IL DE LA PRÉSOMPTION DE SALARIAT DES ARTISTES

Salariat d'artistes

 

Les artistes du spectacle, sont pour le code du travail notamment, l’artiste lyrique, l’artiste dramatique, l’artiste chorégraphique, l’artiste de variétés, le musicien, le chansonnier, l’artiste de complément, le chef d’orchestre, l’arrangeur orchestrateur et, pour l’exécution matérielle de sa conception artistique, le metteur en scène (article L 7121-2 CT).

 

La présomption de salariat des artistes s’applique notamment dans les cas suivants :

 

  • Indépendamment de la nationalité de l’artiste, mais également du type de spectacle qu’il soit vivant ou enregistré ;
  • Aux artistes de complément, les figurants, les doublures, les silhouettes… ;
  • Aux enfants qui participent au spectacle ;
  •  Indépendamment de la qualification juridique donnée au contrat.

 

Quels sont les contrats concernés ?

 

Selon l’article  L. 7121-3 du code du Travail : « tout contrat par lequel une personne s’assure, moyennant rémunération, le concours d’un artiste du spectacle en vue de sa production, est présumé être un contrat de travail dès lors que cet artiste n’exerce pas l’activité qui fait l’objet de ce contrat dans des conditions impliquant son inscription au registre du Commerce ».

 

La présomption de salariat des artistes subsiste notamment :

  •  Indépendamment de la qualification juridique donnée au contrat.
  • Le mode et le montant de la rémunération ;
  • La qualification donnée au contrat par les parties ;
  • Même si l’artiste conserve la liberté d’expression de son art, propriétaire ou non de tout ou partie du matériel utilisé ;
  • En cas d’emploi par l’artiste d’une ou plusieurs personnes pour l’assister, dès lors qu’il participe personnellement au spectacle.

 

Une exception à cette présomption :

Il s’agit d’une exception reprise notamment par l’arrêt du 15 juin 2006 de la cour de justice des communautés européennes (CJCE)  et reprise par l’article  L. 7121-5 du code du Travail. Elle  concerne les artistes reconnus comme prestataires de services établis dans un État membre de l’Union européenne ou dans un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen où ils fournissent habituellement des services analogues et qui viennent exercer leur activité en France à titre temporaire et indépendant. Il s’agit d’appliquer cette présomption avec prudence. En effet, la Cour de Cassation précise  qu’il appartient à l’employeur d’apporter la preuve que les artistes employés sont « reconnus comme prestataires de services établis dans leur Etat membre d’origine où ils fournissent des services analogues ». (arrêt Hartung de la Cour de

Cassation du 12 octobre 2010 n° 54894).

Exemple : un metteur en scène anglais exerçant son activité à titre professionnel sous la forme de prestataire de services et inscrit en Angleterre sous un format indépendant peut être rémunéré sous une forme de facturation en France.

 

Quelle est la forme du contrat de travail de l’artiste ?

 

Il doit être en principe individuel mais par exception, peut être commun à plusieurs artistes lorsqu’il concerne des artistes se produisant dans un même numéro ou des musiciens appartenant au même orchestre.

Ce contrat « collectif » doit mentionner les références de tous les artistes engagés ainsi que le montant des rémunérations attribuées à chaque salarié.

 

La question du spectacle et auto-entreprise

 

La loi de modernisation de l’économie n° 2008-776 du 4 août 2008 par laquelle a été créé le régime de l’autoentrepreneur, permet la création d’une activité indépendante de prestations de services ou de livraisons de marchandises.

En ce qui concerne les activités de spectacles, c’est la circulaire du ministère de la culture du 28 janvier 2010 qui prévoit la mise en œuvre, pour les artistes et techniciens du spectacle, des dispositions de l’autoentreprise et prévoit que artiste du spectacle qui exerce son activité en qualité de salarié dans le cadre des dispositions de l’article L. 7121-3 du code du travail ne peut pas se déclarer autoentrepreneur pour la même profession.

Le monde du spectacle et le portage salarial : autorisé ou interdit ?

Sur ce sujet controversé, le ministère de la culture et de la communication a adressée le 29 août 2012 aux services  préfectoraux de région et aux DRAC une directive qui informe que le recours au portage salarial dans le secteur du spectacle comporte des risques conformément à la présomption de salariat préexistante. Le risque pour l’employeur de salarier l’artiste et de procéder aux déclarations sociales et de se rendre passible du délit de dissimulation d’emploi salarié entrainant notamment, une sanction pénale de 45000€ et de 3 ans d’emprisonnement pour la personne physique responsable, une amende de 225000€ pour la personne morale. Le risque porte également sur le redressement URSSAF des sommes versées et l’annulation de toutes les exonérations de la structure sur une durée portée à 5 ans.

Source notamment  articles L 7121-2 à 7 du code du travail

Quelles sont les principales conditions de remboursement des frais professionnels ?

interior of a Congress Palace,  auditorium in LuganoObligation de remboursement :

Tout employeur a l’obligation de rembourser les frais professionnels à tous les salariés. Une exception est prévue dans le cas de la mention dans le contrat de travail d’une somme forfaitaire fixée par avance. Le montant de la somme forfaitaire envisagée ne doit pas conduire à déterminer un salaire brut inférieur au SMIC ou aux minimums conventionnels.

Plus d’informations : cour de cassation chambre sociale 10 juillet 2013 12-15332

Présentation des justificatifs :

Une condition de forme doit être respectée par les salariés : en cas de remboursement des frais réellement engagés, les justificatifs doivent être présentés à l’employeur dans un délai déterminé par lui.

En cas de remboursement de frais prévu sous forme d’indemnité forfaitaire, les justificatifs peuvent ne pas être demandés. Toutefois tout employeur doit en cas de contrôle URSSAF ou fiscal, justifier par tout moyen de la réalité et la nécessité du versement de ces indemnités.

Dans quels cas le remboursement forfaitaire est-il possible ?

Actualités sociales et fiscales à compter du 1er janvier 2015

Bulletin de salaireAugmentation du SMIC au 1er janvier 2015

Le SMIC horaire augmente de 0,8% à compter du 1er janvier 2015. Il est ainsi fixé à 9,61€ contre 9,53€ brut en 2014. Le SMIC mensuel brut est donc dorénavant de 1457,52€. (Décret n°2014-1569 22/12/2014).

 

Obligation de déclaration en ligne des Cotisations URSSAF

A compter de janvier 2015, les employeurs privés ayant versé plus de 20 000 euros de cotisations au cours de l’année 2014 doivent effectuer une télédéclaration et un télépaiement des cotisations URSSAF par voie dématérialisée.

En cas de non-respect de ces dispositions, par l’envoi notamment d’une déclaration en version papier et ou d’un chèque de règlement, l’employeur s’expose à une sanction de 0,2% du montant des cotisations concernées.

Rémunération des stagiaires :

Le montant de la gratification mensuelle minimale versée en franchise de cotisations sociales est de 500,50€ à compter du 1er janvier 2015.

Rappelons que les stages d’une durée consécutive ou non de plus de 2 mois effectués au sein d’un même organisme doivent faire l’objet d’une gratification mensuelle d’au moins 13,75% du plafond horaire de la sécurité sociale pour les conventions conclues à compter du 1er septembre 2014. Ce taux passe à 15% pour les conventions conclues à compter du 1er septembre 2015.

Temps partiel minimal de 24 heures par semaine : Accord pour les prestataires techniques du spectacle, audiovisuel et cinéma

Depuis le 1er juillet 2014, tous les contrats à temps partiels doivent être d’une durée minimale d’au moins 24 heures par semaine.

Des cas dérogatoires sont prévus par la loi :

-          A la demande du salarié, justifiée  et par écrit ;

-          En cas de dérogation prévue par la loi : étudiant de moins de 26 ans ;

-          En cas d’accord collectif.

Voeux 2015

unnamed

Le nouveau congé parental doit prendre son plein effet au 1er janvier 2015

infinitia 2Le nouveau congé parental doit prendre son plein effet au 1er janvier 2015

Concernant le congé parental d’éducation, chacun des 2 parents doit se partager cette période.
compter du 1er janvier 2015, les changements suivants doivent avoir lieu :

- pour un premier enfant :
la durée du congé parental est portée à un an (contre 6 mois précédemment)
soit 6 mois pour la mère et 6 mois pour le père ;

- à compter du 2ème enfant :
la durée de ce congé est maintenue à 3 ans, mais
24 mois
sont à prendre par un parent et les 12 mois restant sont réservés au second parent.

 

VOUS ETES EN RECONVERSION ?

Si vous êtes en reconversion ou en cours de réflexion sur un nouveau projet professionnel, ce site peut vous intéresser.

 

Un fonds de professionnalisation a été constitué afin d’beautiful young dressmaker in workroomaccompagner les artistes et techniciens dans leurs carrières professionnelles.

La partie la plus connue de ce fonds est la partie Indemnisation gérée par Pôle Emploi Spectacle. L’autre partie qui intègre le volet Professionnel et social est gérée par Audiens. Ce volet est mis à disposition des artistes et techniciens dans le cadre d’un accompagnement des salaries tout au long de leurs carrières.

Pour des informations complémentaires un site a été créé :

www.artistesettechniciensduspectacle.fr

 

Accompagné d’un numéro vert : 0 800 940 810 ;

Ce numéro vous permet d’être mis en relation avec un conseiller pour une première approche de votre situation personnelle.

Quelles seront les étapes de ce soutien ?

Vérifier les conditions d’éligibilité compte-tenu de votre situation (et notamment une ancienneté dans les professions d’au moins 5 années).

Ce premier entretien téléphonique va permettre de prendre rdv avec un conseiller pour un rendez-vous plus approfondi.

Plusieurs entretiens seront possibles en vue d’établir un diagnostic et une analyse de votre situation ainsi que de vos projets.

Un spectacle d’eau et de Marionnettes au Quai Branly

Proposée par le Théâtre national des marionnettes sur l’eau du Vietnam, cette création est une adaptation vietnamienne de trois contes de l’auteur danois : L’intrépide soldat de plomb, Le vilain petit canard, et La petite sirène.

 

Du jeudi 26 au lundi 30 décembre 2013 

Dans l’eau, neuf marionnettistes actionnent et donnent vie, suivant les techniques traditionnelles, à des marionnettes créées pour le spectacle et inspirées des personnages d’Hans Christian Andersen revus à la mode vietnamienne.

Transposer l’univers d’Andersen dans un spectacle de marionnettes créé dans la plus pure tradition vietnamienne. L’idée peut surprendre, le résultat est magnifique. Deux ans après le superbe Maitre des marionnettes, le Théâtre national des marionnettes sur l’eau du Vietnam revient au musée du quai Branly pour nous offrir une bouffée d’émerveillement pendant les fêtes.

Conception du projet : Ngô Quynh Giao et Jean-Luc Larguier
Mise en scène : Ngô Quynh Giao et Nguyen Tien Dung
Création et sculpture des marionnettes : Ngô Quynh Giao
Création musicale : Henry Torgue
Création lumière : Christophe Pitoiset

Représentations

  • jeudi 26 décembre, 14h et 17h
  • vendredi 27 décembre, 14h et 17h
  • samedi 28 décembre, 14h et 17h
  • dimanche 29 décembre, 14h et 17h
  • lundi 30 décembre, 14h et 17h

Photo © François Carlet Soulages – Agence NOI Hanoi pour Interarts

 

1 soirée pour 2 spectacles… AU MONFORT

AcrobatesStéphane Ricordel / Olivier Meyrou avec Alexandre Fournier et Matias Pilet
en partenariat avec le Théâtre de la Ville production déléguée du Monfort
du 24 septembre au 19 octobre / cirque autobiographique

Acrobates est empreint d’une infinie tendresse. Il y a dans le mano a mano quelque chose de l’amour physique : effort, jouissance, petite mort, enfante- ment. Dans le tendre corps à corps, il y a comme l’envie de faire (re)naître un enfant : Fabrice Champion. Edouard Launet, Libération

Soleils le dernier film d’Olivier Delahaye et Dani Kouyaté

SOLEILS est un long-métrage de fiction réalisé par Olivier Delahaye et Dani Kouyaté.

Un vieil homme est chargé de guérir une jeune fille frappée d’amnésie. Il l’emmène dans un voyage curatif, excentrique et joyeux qui les conduit jusqu’à Ouagadougou en passant par le Cap, Berlin, le Mali et la Belgique.

Sur cette route pleine de surprises ils croisent des gens remarquables et lumineux, des ignorants, des idées reçues, quelques créatures fabuleuses et un texte enfoui dans la mémoire d’un continent et révélant un secret jusque-là bien gardé : l’Afrique a quelque chose à nous dire.

https://api.twistage.com/videos/479fd9c495a50/assets/4983971/play.mp4?&

An old man is entrusted in curing a young girl struck by amnesia. He takes her on a healing trip, eccentric and joyous, to Ouagadougou by way of the Cape, Berlin, Mali and Belgium.

In their travels full of surprises, they meet characters both remarkable and luminous, or ignorant, with set ideas, some fabulous creatures, and a text hidden deep in a continent that reveals a well kept secret: Africa has something to tell us.