L’Héritier de village, Comédie mise en scène par Sandrine Anglade


c-henry-ch2_2977

L’Héritier de village De Sandrine Anglade

Comédie en un acte de Marivaux 

6 comédiens et 2 guitaristes su scène

Tout public

Fable-farce sur l’argent roi : Ils se croient riches. On les croit riches.

VOIR L’INTERVIEW DE SANDRINE ANGLADE

Le temps dune parenthèse drôle et cynique, des individus que tout oppose socialement tentent de se séduire, inventent une communauté improbable où tout se dilue dans la valeur de l’argent.

Puisant son sujet dans la spéculation qui précéda la faillite de la banque Law en 1720 et contraignit l’État français à vivre d’expédients jusqu’à la Révolution, Marivaux écrit L’Héritier de village en 1725. Blaise, paysan dans un petit village, hérite soudainement d’une somme d’argent considérable. Alors qu’il a tout d’une personne entière et honnête, devenu « nouveau riche », il se croit obligé d’adopter un comportement plein de morgue, d’un ridicule affiché. La noblesse, désargentée, flairant l’argent frais, s’abaisse à un vil jeu de séduction pour récupérer sa part du gâteau. Quant au serviteur Arlequin, il affiche un opportunisme sans faille pour profiter de la situation. Bref, tout ce petit monde se retrouve uni dans la mesquinerie et l’hypocrisie dans l’espoir d’un éventuel profit. Mais, l’argent se moquant des vivants comme des morts, la fortune de l’héritage finit par s’envoler. La mise en scène rythmée de Sandrine Anglade s’attache à rendre toute sa force corrosive et drôle à la pièce de Marivaux. Dans cette farce virtuelle où l’argent est roi, six coméd

iens et deux guitaristes complices enchaînent allègrement comportements décalés, séductions déplacées, mélange pittoresque des expressions… Une comédie de la déraison où tous, paysans et nobles, riches et pauvres, réalisent enfin qu’ils ne sont qu’une valeur marchande.

Heritier

c-henry-ch2_2939

 

 

 

 

 

Encore quelques jours pour profiter de SURESNES CITES DANSE !

DU 6 janvier au 5 février 2017 à SURESNES

suresnes 1


VOIR LA VIDÉO


Street Dance Club

Chorégraphie Andrew Skeels

Musique Antoine Hervé

La dance club des années 30 a été un véritable remède à la ségrégation raciale et la violence du monde quand elle s’inventait dans les fameux Cotton Club ou Savoy Ballroom. Andrew Skeels a rendu hommage à cet esprit de résistance et a puisé ne chorégraphie aux sources du hip hop dans une succession de tableaux joyeux ou mélancoliques. Partenaire indissociable de ce spectacle, Antoine Hervé fait revivre les combinaisons jazzy des années 30.

27/28/29 janvier

Dès 8 ans

COMPAGNIE COTE CORPS MELANIE SULMONA EN PRESENTATION PUBLIQUE

 

COTE CORPSMélanie Sulmona est depuis plusieurs éditions artiste référent pour «Jour de Fête», le grand défilé de la ville de Créteil, sous l’égide du CCN de Créteil et Val de Marne/Cie Kâfig. Nous la retrouvons en présentation publique le 9 janvier 2015 pour PETITE DANS CONTRE L’OUBLI (à Janine) à 19h00 au Stdio du CCN Quartier de la Croix des Mèches 1, rue Charpy 94000 Créteil  (Même bâtiment que la MJC Club).

Un canapé, des post-its qui jonchent le sol… Une femme déambule sans but… Ses mouvements sont désordonnés, elle a visiblement beaucoup de mal à organiser ses activités. Partagée entre une danse qui traduit tour à tour le désarroi, la folie de la désorganisation, la déperdition de cette femme, et un texte, court et émouvant sur qui elle est, cette pièce questionne sur la mémoire.
Au hasard de ces petits bouts de papiers, et de sa reconstruction progressive on traverse l’histoire de cette femme, effacée par l’oubli.

Plus d’infos : http://artzybrides.free.fr/Cie_Cote_Corps.html

 

 

 

Connaissez-vous La famille Arties?

arties 1

 

 

 

Les projets Arties c’est :

- la fidélité à un réseau d’artistes d’excellence

- la spontanéité et la générosité dans la rencontre avec les publics

- le partage du répertoire classique avec le plus grand nombre par la médiation et la sensibilisation

- une approche moderne et exigeante de la musique classique, favorisant la proximité et l’échange avec le public

 

Le collectif sans cesse renouvelé s’appuie sur l’envie de ses artistes dearties 2 traverser et de s’approprier les plus belles pages de la musique de chambre en les proposant au public de manière accessible. La famille Arties souhaite sortir du réseau traditionnel et parfois élitiste de la musique classique. Son ambition est d’aller à la rencontre des publics, de s’affranchir des codes et du protocole des concerts classiques, d’offrir l’excellence musicale dans un esprit convivial, généreux et spontané.

 

Profitez de leur présence à PARIS en octobre :

 

Festival Musique sur Ciel du 18 au 25 juillet 2014

Dans la lignée des éditions précédentes, le 43ème Festival Musique sur Ciel proposera un dialogue entre les œuvres contemporaines et les maîtres des répertoires baroque, classique et romantique.

pianiste Aurélien Pontier, pour un programme mêlant Bach, Debussy, Kodaly et Chostakovitch.

 

Dirigé par Ronan Khalil, l’Ensemble Desmarest nous emmènera à la découverte de l’Italie baroque avec  Monteverdi et Il Pianto della Madonna avec la soprano Maïlys de Villoutreys.

Pour la musique classique et romantique : nous poursuivons l’intégrale des Quatuors à cordes de Ludwig van Beethoven avec nos fidèles Pierre Fouchenneret, Sullimann Altmayer, Marc Desmons et Gauthier Herrmann. Ils s’associeront à l’altiste Léa Hennino pour le quintette de Mendelssohn.

Nous aurons l’honneur d’accueillir le pianiste Jean-Claude Pennetier qui s’associera au Quatuor Girard pour donner le 1er Quintette de Gabriel Fauré.

L’opéra fait son entrée au Festival Musique sur Ciel dans la version de chambre d’une œuvre emblématique: Pierrot Lunaire d’Arnold Schoenberg. Version pour 6 instruments, avec la soprano Salomé Haller, et sous la direction musicale de Nicolas Krüger.

Lors d’une journée exceptionnelle, le festival partira également en cavale avec Mozart, pour un parcours en trois étapes sur les terres cordaises à travers les 6 Quatuors de Mozart dédiés au maître du genre, Joseph Haydn.

Le choeur Bagat’elles nous fait le plaisir de revenir pour un programme dédié à Charlotte Sohy.

La pianiste Vanessa Wagner également présente pour un récital exceptionnel.

En cette année commémorative nous consacrons la journée de clôture du festival à Lucien Durosoir qui au côté d’André Caplet a placé la musique en refuge salvateur dans l’enfer des tranchées.

http://www.festivalmusiquesurciel.com/la-saison-2014/edito/

Après LA FACE CACHEE DE LA LUNE, JEAN JAURES, LE MONDE SENSIBLE

Après  LA FACE CACHEE DE LA LUNE, une nouvelle création de Thierry Balasse et de la Compagnie Inouie

Réservez ces dates :

Jeudi 15/05/2014 ECAM du Kremlin Bicêtre (94)  à 20H30

Samedi 17/05/2014 LA BARBACANE à Beynes (78) à 20H45

Après l’excellentissime Ovni-spectacle et performance The Dark Side of the Moon en live et non en STUDIO, Thierry Balasse présente un très beau spectacle Musical toujours à la recherche de sons et de compositions nouvelles.

On retrouvera sur scène le trio fondamental de la compagnie, avec Thierry Balasse au synthétiseur analogique, gants larsen, basse électrique et dispositif numérique, Eric Groleau à la batterie et aux gongs, Cécile Maisonhaute au piano et synthétiseur numérique. Ils seront rejoints par Eric Lohrer à la guitare électrique et acoustique et par le comédien Benoît Marchand.

Le cirque Aital en Tournée

Sur la petite piste circulaire, ils déboulent en Simca 1000. Rouge sang. Phares allumés. Le duo franco-finlandais Victor Cathala et Kati Pikkarainen du cirque Aital et de retour pour une deuxième création. L’alchimie de ces corps porte au plus haut point le sensible et l’intime dans ce nouveau spectacle. Doués, habiles et exigeants, ils cultivent à travers différentes rencontres et accompagnés des artistes qu’ils invitent, la science d’une étrange recherche, véritable expérimentation du corps et des figures de cirque, où dans son expression la plus authentique, le travail corporel transforme littéralement le langage. Vous conserverez un souvenir éblouissant des portés de Victor permettant l’envol époustouflant de Kati dans une émotion et une poésie omniprésentes.

Crédit photo Strates-Mario del Curto

KALIPSO FESTIVAL DANSE A CRETEIL CENTRE CHOREGRAPHIQUE